Historique

Plus de 65 ans de Santé au travail

1946 - La Médecine du travail devient obligatoire avec la parution de la loi du 11 octobre 1946. Elle impose aux employeurs la création et le financement des services médicaux, soit directement dans l’entreprise, soit  dans le cadre de service interentreprises de santé au travail.

1948 - Le service de Santé en Milieu de Travail Interentreprises du Tarn et Garonne, le « SMTI 82 » est officiellement crée le 5 novembre 1948, à l’initiative de l’Union des syndicats patronaux du Tarn-et-Garonne, et conformément à la volonté du législateur.

Initialement installée à Montauban, l’association met, au fil du temps, à la disposition de ses adhérents des centres annexes et des unités mobiles.

Ainsi, jusqu’aux années 1980, la visite médicale caractérise l’activité de l’association.

Une évolution vers la prévention - Les années 1990 et 2000 marquent un tournant important en privilégiant une action plus globale axée sur la prévention des risques, l’action en milieu du travail et le conseil.

Le terme «Médecine du travail» devient alors «Santé au travail»

Le plan santé travail 2005-2009 impulse les nouvelles orientations de cette mutation. Le nombre, la diversité et la complexité des risques professionnels nécessitent la mise en place d’équipes pluridisciplinaires comprenant, en plus des médecins du travail, des intervenants en prévention des risques professionnels. Ce plan incite également à une plus grande articulation de la santé au travail avec deux autres disciplines que sont la santé publique et la santé environnementale.

A une approche individuelle et médicale est préférée une approche collective et pluridisciplinaire : moins de visite et plus de prévention.

En 2012, une nouvelle organisation est mise en place pour répondre aux attentes sociétales.

En 2017, la modernisation de la "médecine du travail" se poursuit en adaptant le suivi des salariés à leurs besoins réels et en privilégiant la prévention primaire.

 

Actualités

Les dossiers